Bonjour mes chers amis,
Je ne sais pas si c'est la chaleur qui me rend capricieux mais c'est toujours moi qui décide comme dans mes années glorieuses. Je vais vous raconter quelques exemples qui illustrent " mon caractère bien trempé ". Un soir, je n'étais pas prêt à rentrer au box. Mes fidèles soigneurs du haras sont venus à quatre pour me chercher. Adrien qui n'a jamais reculé devant un cheval, mais devant moi, il s'y est contraint; si non je lui passais sur le dos. Pierre, mon compagnon de vingt et un ans s'est faché et là je me suis laissé attraper. Ce week-end de l'ascension, des amis de Belgique sont venus passer quelques jours. A l'arrivée, comme pour leur départ, je n'acceptais pas beaucoup de caresses mais pour les remercier de leur venu le jour du départ, je leur ai fait une parade en trottant avec beaucoup d'élégance et en revenant les saluer !!! J'étais très heureux !!! La fin du week-end a été assez stressante, dix fans se trouvaient dans mon paddock, je n'avais pas envie d'être trop dérangé. Sans m'éloigner d'eux, je broutais tranquillement en les observant. Mes hôtes n'ont pas été fâchés de mon attitude, ils ont reconnu celui que j'étais lors de ma grande et fabuleuse carrière sportive !!! Je sais qu'ils reviendront me revoir bientôt !!!
Le Roi du Haras vous salut bien ! Bisous à vous tous.
Ourasi